Balade en sous-bois : « Omette impertinente aux cèpes du Périgord et tuber Melanosporum »

Maxime BENTEJAC

Explication sur le nom de la recette

Le titre reprend le plaisir que l’on a pris à créer une recette d’omelette revisitée : une omelette impertinente.


L’histoire de la recette

Le regard affuté, le coeur exalté, la forêt devient mon terroir.
Qui n’a jamais éprouvé ces sensations de réel plaisir d’être à la recherche de ces richesses des sous-bois : c’est à ce moment-là, où la nature  devient le moyen d’expression le plus logique pour nous cuisiniers.
Les odeurs enivrantes de l’omelette aux champignons automnale me rappellent les feuilles, la mousse et les brins de bois mort.
Quoi de plus sincère alors, de vous présenter aujourd’hui une version contemporaine qui m’est si intimement personnelle.

Lire la suite